ROBERTO NEGRO : GARIBALDI PLOP
(TRICOT-2016)

EN VENTE ICI

TEASERS




ROBERTO NEGRO piano, compositions.
VALENTIN CECCALDI violoncelle.
SYLVAIN DARRIFOURCQ batterie.

« Giorgio, Nini et Tito sont photographiés en 1945 dans une petite bourgade du Piémont. Ils ont vingt ans et fêtent la fin de la guerre. Un an plus tôt ils sont trois jeunes résistants qui, affamés, décident de se détacher de la brigade Garibaldi pour passer seuls les lignes ennemies et manger une bonne soupe, avant tout le monde, de l’autre côté des Alpes. Ils font alors un vœu à la Madonne : s’ils en sortent vivants, douze mois plus tard ils commémoreraient leur aventure par un pèlerinage dans leur terre natale. Cette photographie est prise à cette occasion. Elle est la mémoire d’une de ces époques où l’histoire semble basculer et le monde se renverser, une époque dont l’homme sur la gauche est aujourd’hui un des derniers témoins. Puissante et mystérieuse, elle constitue également le point de départ de la pièce composée par Roberto Negro. Une musique urgente d’une grande force évocatrice, parfois féroce, jouant d’humour, longs développements et ruptures soudaines. Une musique qui s’amuse des contrastes et nous entraîne de l’acrobatie au songe. »
Roberto Negro

PRESSE

« Roberto Negro signe avec Garibaldi Plop son œuvre probablement la plus ambitieuse et aboutie à ce jour »
Stéphane Ollivier, °°XXXX°° JAZZMAGAZINE

« Élaborations sonores inouïes, une surprise permanente, des rencontres inattendues. »
Philippe Méziat, °°ELU°° CITIZEN JAZZ

« Un peu comme si des jeunesses, rompues à toutes sortes de vacarmes à haute teneur en décibels, découvraient la lune. »
Francis Marmande, LE MONDE

« Magique. De la musique jaillit un tourbillon d’images imprévisibles, comme une valse où le bras se poserait sur celui d’une inconnue. »
Bruno Pfeiffer, LIBERATION.

« On traverse les époques et les continents à la vitesse de la lumière. »
Jean-Jacques Birgé, MEDIAPART

« Tous les trois bousculent les codes établis des trios piano-basse (ici violoncelle)-batterie »
Thierry Giard, CULTURE JAZZ

« C’est beau comme une musique de l’âme qu’on n’aurait pas encore entendue. »
Denis Desassis – CITIZEN JAZZ

« Garibaldi Plop is a seriously intriguing album. »
Dave Sumner, BIRD IS THE WORM

« Uno squisito album di avant-garde jazz »
Leo Di Maio, ONDAROCK

« du free au classique, du swing au rock, de Ligeti à Paul Bley, le trio nous mène en bateau (ivre) pour mieux surprendre »
Mathieu Durand – JAZZNEWS

« Roberto Negro convoque un esprit lyrique dans ses compositions et dose avec précision l’alternance de passages contrastés, pétillants de couleurs et d’humour (…) Un des plus beaux concerts de cette année. »
Matthieu Jouan – CITIZEN JAZZ

 

 

Contact : ROBERTO NERGO – 06 08 84 48 58